jeudi, février 28, 2013

le noir absorbe les rayons


Max Ernst

Un cahier noir entre mes mains
absorbe toute mon attention.
Toute la brume des souvenirs s’ouvre
s’envole et se lave le visage
avec un son des rires lumineux
qui sautent à l’eau.
C’est bien un cahier pour aller pêcher des rêves.

Aucun commentaire: